Le renouvellement du droit de la responsabilité sur l’internet

L’essor des sciences et des techniques au cours du XXe siècle a engendré des tensions entre, d’un côté, les thèses qui associent le progrès scientifique au développement de l’humanité et, d’un autre côté, les discours alarmistes qui rejettent sur les sciences et technologies la responsabilité d’un déclin annoncé. Le droit se situe au coeur de ce débat en définissant le cadre des activités scientifiques. Autour d’une vision large du concept de « responsabilité », le colloque « Droit, sciences et techniques, quelles responsabilités ? » (qui s’est tenu au palais du Luxembourg les 25 et 26 mars 2011 et dont les actes sont publiés dans le présent ouvrage) avait pour ambition d’apporter un éclairage juridique contemporain sur la place qu’occupe le droit dans les relations entre science et société. Qu’est-ce qu’une science responsable ? Quelle signification donner à l’expression « responsabilité du fait des sciences et des techniques » ? Comment déterminer les responsabilités dans les accidents technologiques ? Quelles institutions doivent assumer la gestion des risques scientifiques et technologiques ? Voilà autant de questions qui ont permis aux auteurs d’enrichir la réflexion sur la notion et les fonctions de ta responsabilité. Les questions d’actualité, telles que le clonage animal, les nanotechnologies, le dommage écologique, le profilage numérique, l’innovation biomédicale, reçoivent ici des réponses juridiques.

Ce contenu a été mis à jour le 12 August 2016 à 16 h 04 min.